logo OSM

Intro

Afin de favoriser la pratique de la randonnée à pied et à vélo, l'USEP de l'Aude a choisi de recenser et mutualiser tous les parcours qui se font (ou qui se sont déjà faits) par les écoles du département.
L'idée est qu'il est inutile de chercher à réinventer la roue tout seul dans son coin (surtout dans un département rural comme le notre) alors qu'il existe certainement à proximité une multitude de randonnées enfouies dans les classeurs ou les têtes des enseignants en activité ou retraités.

Pour que ceci ne soit pas fastidieux (et donc rebutant) pour ceux qui voudraient partager mais aussi ceux qui voudraient découvrir ces parcours, il faut que les outils que nous mettons à disposition soient accessibles à tous : pour cela, ils doivent requérir une compétence informatique limitée et être indépendants du matériel ou du système utilisé (privateur ou libre : pour ceux qui voudraient voir ce que ça implique, je vous renvoie à ce court article fort instructif http://www.alolise.org/article/logiciel-privatif-ou-logiciel-libre).

 

Choix des outils

Actuellement, il existe de nombreux éditeurs de cartographie en ligne gratuits dont les incontournables Google Maps et GéoPortail de l'IGN. Alors pourquoi ne nous contenterions-nous pas de les utiliser comme tout le monde ?

Concernant les outils informatiques, et au-delà de l'apparente gratuité, se posent toutefois des questions éthiques qui d'une manière générale devraient être au centre de nos réflexions surtout pour un mouvement d'éducation populaire (comme celui auquel appartient l'USEP).
Après les révélations de Snowden concernant  l'espionnage généralisé des États-Unis (avec l'aval de nos gouvernants...), face à la prééminence de Google sur Internet, de l'exploitation (et du contrôle) de nos données recueillies avec notre consentement (nous acceptons les conditions générales d'utilisation aberrantes comme par exemple le blocage unilatéral sans aucun recours de nos comptes), nous devons redevenir maîtres de nos données même si cela demande un certain effort. Heureusement, pour cela, il existe des outils libres et ouverts qui doivent nous permettre de nous dégager des griffes des géants de l'Internet qui comme chacun sait sont avant tout des philanthropes. Fin du discours politique 😏.

Le projet OSM

Afin d'avoir des données accessibles à tous et pérennes, nous avons choisi d'utiliser les informations cartographiques du projet OpenStreetMap (OSM en abrégé).

En résumé, ce projet à l'ambition de cartographier la totalité de la Terre grâce aux contributions de volontaires qui vont sur le terrain avec leur GPS mais qui travaillent aussi à partir de cartes ou d'images satellites. D'ailleurs n'importe qui peut contribuer (ajouter des informations, corriger des tracés...) à condition d'acquérir un petit bagage technique accessible via des tutoriels trouvables en ligne (par exemple, http://learnosm.org/fr/).

Par exemple, les limites des communes de France viennent d'être toutes répertoriées (cela a pris 5 ans environ) et sont donc utilisables par tout le monde dont en premier lieu le cadastre qui a maintenant une précision qu'il aurait eu du mal à atteindre sans cet apport extérieur :
http://data.blog.lemonde.fr/2013/12/12/openstreetmap-acheve-la-collecte-des-limites-communales/
http://www.numerama.com/magazine/27758-openstreetmap-a-desormais-toutes-les-frontieres-des-communes-de-france.html


Que faut-il faire pour déposer un parcours sur notre site ?

Avant tout, il faut que vous ayez récupéré le fichier .gpx correspondant au tracé de votre parcours (pour savoir comment l'obtenir veuillez consulter ).
Pour avoir une présentation identique entre tous les circuits, le mieux est de créer un article en partant d'un gabarit modèle. Ce modèle affiche en premier le parcours (et éventuellement le dénivelé). Puis un tableau synthétique (comportant l'auteur, la distance, le mode de locomotion, les points remarquables et délicats du trajet), suivi d'un texte descriptif.
Voici le processus à suivre pour réussir à insérer un parcours (à condition d'avoir les droits nécessaires pour le faire).

  1. À partir du menu "Mon espace" -> "Proposer un article", vous pourrez créer un nouvel article.
    Proposer un article

  2. Une fois dans l'éditeur de texte, il faut donner un titre explicite, puis cliquer sur la dernière icône "Insérer une mise en page prédéfinie".
    Utiliser un gabarit

  3. Une fenêtre s'ouvre et choisir dans la boîte "Mise en page" -> "Modèle randonnée", puis cliquer sur le bouton "Insérer" en bas.
    Choix du gabarit

  4. Nous revenons dans l'éditeur avec maintenant un contenu qu'il va falloir adapter.
    En haut de l'article, il faut modifier le code en remplaçant le nom_du_fichier_modele.gpx par celui de votre parcours (attention de ne pas mettre d'apostrophe comme dans l'exemple ci-dessous) :
    {'gpxtrackmap}nom_de_votre_parcours.gpx{/gpxtrackmap}
    Modification du gabarit
    Ensuite il faut modifier les informations contenues dans le tableau ainsi que le texte descriptif auquel on pourra rajouter 1 ou 2 photos.

  5. Tout en bas de l'éditeur, dans la partie "Publication", il faudra renseigner la catégorie à laquelle rattacher cet article. Choisissez la catégorie "Liste des randos".
    Choix de la catégorie

  6. Une fois l'article terminé, n'oublier pas d'enregistrer votre travail en revenant en haut de l'éditeur et en cliquant sur le bouton "Enregistrer et fermer".
    Enregistrement

  7. Une fois l'article sauvegardé, allez en bas de la page dans la partie intitulée "Téléverser un fichier gpx", cliquez sur le bouton "Parcourir" et indiquez l'emplacement du fichier .gpx qui est sur votre ordinateur. Ensuite cliquez sur le bouton "Lancer le transfert...". Un message vous indiquera si l'opération s'est bien passée.
    Téléverser un fichier GPX

  8. Il ne reste plus qu'à réactualiser (ou recharger la page) et vous devriez avoir le tracé du parcours qui apparaît en haut de l'article.

Comment obtenir la trace GPX ?

C'est ce fichier qui va permettre de tracer le parcours sur notre site. Il existe 2 façons de l'obtenir :

  • À partir d'un smartphone ou d'un appareil GPS qui a enregistré les différentes positions lors de la randonnée. Une fois à la maison, il "suffit" d'exporter ces données pour obtenir le fichier .gpx correspondant. Nous expliquerons dans un prochain tutoriel comment obtenir un tracé avec un smartphone sous Android, largement répandu actuellement.
    Par contre, pour ceux qui seraient intéressés par l'achat de ce type d'appareil, veillez à ce qu'il soit compatible avec OSM (ce qui est le cas de la plupart des marques) pour pouvoir ausi bien exploiter (ça évite en plus d'avoir à acheter des cartes plutôt coûteuses) qu'amender les données d'OpenStreetMap. De cette façon on pourra si on le désire renvoyer l'ascenceur et favoriser à notre tour le partage.
  • À partir d'une cartographie en ligne. Ce qui est à la portée de tous. Nous traiterons ici de cette technique. Sachez qu'on peut travailler à partir de différents programmes comme Googlemaps par exemple qui est très (trop ?) connu. Par principe et efficacité (essayez de modifier ou de faire modifier une carte Google à cause d'une erreur ou d'un manque...), ne seront abordés que des outils libres basés sur le travail collaboratif (et bientôt le votre ?) de tous par l'entremise d'OpenStreetMap.

À partir de cartes en lignes

Obtenir son parcours GPX grâce au site OpenRouteService

Pour visualiser ou créer un itinéraire à pied et à vélo, il existe un outil tout à fait adapté : il s'agit du site http://openrouteservice.org (la traduction en français est incomplète mais on arrive à comprendre).

On peut choisir les options d'affichage en cliquant sur le + en haut à droite de l'écran (notamment parcours vélo, cf la capture ci-dessous avec l'option OSM CycleMap) :

choix affichage

 choix deplacementDans la partie "Trajet" à gauche, indiquez le point de départ ainsi que le point d'arrivée. On peut le faire en écrivant directement le nom d'un lieu mais aussi en cliquant directement sur la carte pour avoir plus de précision.

En dessous, on peut aussi choisir le mode de déplacement en cliquant sur une des 3 icônes représentant une voiture, un piéton et un vélo. On peut ensuite affiner le type de pratique via le menu déroulant juste en-dessous (il faut éventuellement le faire apparaître en cliquant sur le lien "Plus d'options".

 Il peut arriver que le calcul automatique ne correspondent pas à notre parcours (c'est quasiment certain) il faudra donc forcer des points de passage en faisant un clic droit sur le plan et en choisissant "add via" (cf capture) :
ajout point


Voici un parcours possible autour du lac de la Cavayère (il faut moins 2 minutes pour le tracer quand on a compris le fonctionnement) :

lac cavayere

Ensuite on peut récupérer la trace au format .gpx, envoyer un lien vers ce parcours et même voir le profil (dénivelé) en se servant du menu suivant :
outils divers

Et si un parcours refuse de passer par une route inscrite sur OpenRouteService ?

Ceci est "normal" car il faut que le site se mette à jour. Par exemple, si on vient de créer/modifier une route sur OpenStreetMap, en général la répercussion est visible immédiatement dans OpenRouteService. Par contre, les routes ne sont pas empruntables. Il faut attendre une mise à jour "globale". Pour savoir quelle est la date à partir de laquelle les routes seront fonctionnelles, il faut cliquer sur le "i" dans le coin en bas à droite de l'écran pour afficher la fenêtre ci-dessous qui renseigne sur la date de la dernière mise à jour ainsi que de la prochaine :
date maj

 

Obtenir son parcours GPX grâce au site GraphHopper Maps

Ce site est intéressant car il permet de tracer des parcours "à la main" tout en empruntant les chemins tracés (pour l'instant, il n'y a pas la possibilité d'importer une trace gpx). Adresse : https://graphhopper.com (en anglais). On peut exporter la trace gpx (track) qui a l'avantage d'indiquer l'altitude (c'est intéressant pour avoir les dénivelés).


Alternative prometteuse pour obtenir un fichier GPX : OSRM

Pour l'instant, les trajets se limitent à des routes carrossables (que les voitures peuvent emprunter), mais un outil pour tracer des parcours pour les vélos est en cours de développement (à suivre) :
http://map.project-osrm.org/
Il permet des calculs d'itinéraires, d'afficher des fonds de carte différents (plan, image satellite,...)

Voici le même parcours que précédemment avec une image satellite en fond de carte (mais on voit la limitation des chemins) :

lac cavayere OSRM

Autre exemple : Itinéraire de l'école Marie Curie de Lézignan jusqu'à l'Abbaye de Fontfroide http://osrm.at/5OM

Et si le chemin n'est pas répertorié ou que le tracé refuse de passer par ce chemin ?

Une solution est d'aller sur le projet OSM et de rajouter ce nouveau chemin puis de modifier la qualification de cette route en "route d'accès" (les pistes ou "tracks" carrossables sont insuffisantes pour faire passer un vélo dans OSRM). Attention le résultat ne sera visible qu'au bout de quelques heures (voire plus) le temps que les serveurs se mettent à jour.


Outils complémentaires

  • Pour un site Internet sous Joomla (comme le notre), le plugin GPXTrackMap permet de montrer et de télécharger les traces gpx des randos présentées. C'est un outil formidable et relativement facile à utiliser (voir la page 2 de cet article). Merci à son concepteur Franck Ingermann pour son travail et son partage. Il permet d'afficher le dénivelé pour les fichiers comportant ce type d'information (en général les traces issues directement des GPS). Mais on peut toutefois rajouter ces informations après coup grâce au site ci-dessous.
  • Le site http://www.gpsvisualizer.com/convert_input pour rajouter l'altitude aux points des tracés gpx pour avoir le profil (dénivelé) du parcours. Il faut télécharger le fichier gpx et rajouter les données via le menu :
    gpsvisualizer.com convert input1
    On voit toutefois que le GPS (système américain) est volontairement bridé (précision de 90m) en dehors des USA (vivement le système européen Galiléo...).
  • Lien expliquant comment se créer ses propres cartes : http://linuxfr.org/news/comment-creer-une-carte-open-street-map. Assez technique mais peut être intéressant pour se créer ses propres plans quand on n'obtient pas ce qu'on veut avec les outils en ligne. Inconvénient : plus de partage...
  • Parfois il peut être utile de convertir une trace dans un format vers un autre pour pouvoir l'utiliser dans différents logiciels ou sites. Le site http://kml2gpx.com/ permet de pouvoir faire différentes conversions.