logo OSM

Intro

Afin de favoriser la pratique de la randonnée à pied et à vélo, l'USEP de l'Aude a choisi de recenser et mutualiser tous les parcours qui se font (ou qui se sont déjà faits) par les écoles du département.
L'idée est qu'il est inutile de chercher à réinventer la roue tout seul dans son coin (surtout dans un département rural comme le notre) alors qu'il existe certainement à proximité une multitude de randonnées enfouies dans les classeurs ou les têtes des enseignants en activité ou retraités.

Pour que ceci ne soit pas fastidieux (et donc rebutant) pour ceux qui voudraient partager mais aussi ceux qui voudraient découvrir ces parcours, il faut que les outils que nous mettons à disposition soient accessibles à tous : pour cela, ils doivent requérir une compétence informatique limitée et être indépendants du matériel ou du système utilisé (privateur ou libre : pour ceux qui voudraient voir ce que ça implique, je vous renvoie à ce court article fort instructif http://www.alolise.org/article/logiciel-privatif-ou-logiciel-libre).

 

Choix des outils

Actuellement, il existe de nombreux éditeurs de cartographie en ligne gratuits dont les incontournables Google Maps et GéoPortail de l'IGN. Alors pourquoi ne nous contenterions-nous pas de les utiliser comme tout le monde ?

Concernant les outils informatiques, et au-delà de l'apparente gratuité, se posent toutefois des questions éthiques qui d'une manière générale devraient être au centre de nos réflexions surtout pour un mouvement d'éducation populaire (comme celui auquel appartient l'USEP).
Après les révélations de Snowden concernant  l'espionnage généralisé des États-Unis (avec l'aval de nos gouvernants...), face à la prééminence de Google sur Internet, de l'exploitation (et du contrôle) de nos données recueillies avec notre consentement (nous acceptons les conditions générales d'utilisation aberrantes comme par exemple le blocage unilatéral sans aucun recours de nos comptes), nous devons redevenir maîtres de nos données même si cela demande un certain effort. Heureusement, pour cela, il existe des outils libres et ouverts qui doivent nous permettre de nous dégager des griffes des géants de l'Internet qui comme chacun sait sont avant tout des philanthropes. Fin du discours politique 😏.

Le projet OSM

Afin d'avoir des données accessibles à tous et pérennes, nous avons choisi d'utiliser les informations cartographiques du projet OpenStreetMap (OSM en abrégé).

En résumé, ce projet à l'ambition de cartographier la totalité de la Terre grâce aux contributions de volontaires qui vont sur le terrain avec leur GPS mais qui travaillent aussi à partir de cartes ou d'images satellites. D'ailleurs n'importe qui peut contribuer (ajouter des informations, corriger des tracés...) à condition d'acquérir un petit bagage technique accessible via des tutoriels trouvables en ligne (par exemple, http://learnosm.org/fr/).

Par exemple, les limites des communes de France viennent d'être toutes répertoriées (cela a pris 5 ans environ) et sont donc utilisables par tout le monde dont en premier lieu le cadastre qui a maintenant une précision qu'il aurait eu du mal à atteindre sans cet apport extérieur :
http://data.blog.lemonde.fr/2013/12/12/openstreetmap-acheve-la-collecte-des-limites-communales/
http://www.numerama.com/magazine/27758-openstreetmap-a-desormais-toutes-les-frontieres-des-communes-de-france.html


Utilisateurs en ligne

  • Utilisateurs en ligne: 0
  • Utilisateurs hors-ligne: 497
  • Invités: 28